Vin des côtes du Rhône : cépages, histoire, et accords gourmands

Les Côtes du Rhône sont une région viticole le long du Rhône. Elles se divisent en deux zones distinctes. Au nord, les vignobles septentrionaux de 4 700 hectares produisent des vins puissants, marqués par des notes d’épices et de cuivre. Au sud, les vignobles méridionaux, malgré le climat méditerranéen, font face au Mistral sur 71 000 hectares. L’AOC Châteauneuf-du-Pape y règne en référence, mais la diversité des 21 cépages autorisés offre une palette variée de vins rouges et blancs. Cette région est riche en terroirs et en cépages et continue de captiver les amateurs de vin.

Typicité du vin des côtes du Rhône

La typicité des vins des Côtes du Rhône réside dans la diversité des cépages, des terroirs et des techniques de vinification. Contrairement à d’autres appellations, les Côtes du Rhône n’imposent pas un cépage unique. Toutefois, elles varient selon la région viticole, chaque terroir ayant sa propre spécialité. 

Dans le meme genre : Comment passer un bon week-end en amoureux ?

Les vins rouges et rosés privilégient des cépages tels que la syrah, le Carignan, le grenache noir et le Mourvèdre. En revanche, les blancs mettent en avant le marsanne, le grenache blanc, le Viognier et la clairette. La région septentrionale favorise souvent des cépages uniques comme la syrah. La région méridionale est plus souple et explore la diversité des assemblages pour créer des vins riches et équilibrés. Vous aurez plus d’informations en cliquant ici.

Histoire et traditions viticoles de la région

Les Côtes du Rhône sont parmi les premières régions viticoles françaises dès l’Antiquité. Elles trouvent leurs racines dans la plantation par des vignerons marseillais. La vallée du Rhône a bénéficié de l’influence romaine en tant que voie commerciale entre la Méditerranée et le Nord. Cela adopte des techniques avancées. 

Avez-vous vu cela : Quelle est la plus belle ville de France 2022 ?

Soutenus par les papes d’Avignon, les vins ont prospéré au Moyen Âge. En 1731, le terme « Côtes du Rhône » est officialisé, marquant le début de réglementations strictes. Le XIXe siècle voit l’innovation de la mise en bouteille, individualisant chaque vin. Malgré le défi du phylloxéra, les Côtes du Rhône ont émergé pour surpasser l’Italie et ont dominé le marché viticole avec une qualité inégalée. Ainsi, leur histoire témoigne d’une évolution marquante et d’une détermination constante à produire des vins exceptionnels.

Appellations et classification des vins des côtes du Rhône

La hiérarchie des appellations des vins des Côtes du Rhône repose sur trois niveaux, définis par des critères stricts d’AOC. Au premier niveau se trouvent les Crus, au deuxième les Côtes-du-Rhône Villages et au troisième les Côtes-du-Rhône. Chaque niveau a ses propres limites de rendement et règles d’étiquetage. Au Domaine André Brunel, ils accordent une importance égale à toutes ses parcelles, suivant des pratiques respectueuses de la nature et de la biodiversité, sans pesticides ni herbicides. Cela met en valeur les terroirs avec soin.

Accords mets et vins avec les vins des côtes du Rhône

Les vins des Côtes du Rhône offrent une palette diversifiée d’accords de mets et vins qu’ils soient :

  • Rouges
  • Blancs
  • Rosés

Les crus septentrionaux à base de syrah s’associent harmonieusement à des plats riches comme le rôti de bœuf. En revanche, les blancs du nord au sud apportent finesse et fraîcheur à des mets méditerranéens tels que les poissons cuisinés à l’huile d’olive. Les vins rouges méridionaux aux notes confites et épicées se marient bien avec des plats au caractère méridional, comme le gigot d’agneau à la fleur de thym. 

Les rosés sont parfaits pour les repas estivaux avec des salades, charcuteries et grillades, notamment le fameux Tavel. Les vins doux naturels, tels que le muscat-de-beaumes-de-venise et le rasteau complètent les desserts, de la délicatesse d’un foie gras mi-cuit aux plaisirs chocolatés d’une forêt noire. La variété des vins des Côtes du Rhône offre une gamme infinie d’accords savoureux.

Conseils d’achat et de dégustation

Le choix des verres est important pour la dégustation du vin. Optez pour des verres en forme de tulipe, favorisant la libération des arômes avec de nombreuses alternatives élégantes. Privilégiez des verres de 350 à 400 ml pour les vins rouges et blancs, en remplissant toujours au tiers. 

Choisissez des verres transparents en cristal ou des alternatives modernes comme le Kwarx. La finesse du verre améliore le contact direct avec le palais, optimisant l’expérience de dégustation.